chronologie

      L'évolution de la population

 

   

Il s'agit ici de mesurer avec le même échantillon que dans la rubrique "nombre d'enfants par couple", l'écart moyen écoulé entre deux naissances. On voit que la naissance d'un enfant survient en moyenne un an après le mariage. Les naissances suivantes s'espacent d' un peu plus de deux ans au second enfant jusque trois ans environ pour le dixième enfant. Les chiffres suivants ne sont pas significatifs car ils portent sur un échantillon beaucoup trop faible.

On peut déduire de cet histogramme que les intervalles entre deux naissances ont tendance à s'allonger de plus en plus. Les raisons sont essentiellement physiologiques. : Pendant la période d'allaitement du jeune enfant, la mère est généralement provisoirement stérile, ce qui explique des écarts entre deux naissances le plus souvent d'au moins deux ans. On observe ensuite en fonction de l'âge de la femme une diminution progressive de la fécondité. Quant au contrôle volontaire des naissances et l'apparition d'un malthusianisme diffus, il se limitait sans doute à l'allongement de la durée de l'allaitement et à l'espacement des relations conjugales.

Le nombre d'enfants en 1737

     La hiérarchie villageoise

     Le taux de fécondité

     La pyramide des âges en 1737

      Le nombre d'enfants par couple

      L'espérance de vie à la naissance

      L'écart entre deux naissances

      L'espérance de vie restante

      Le temps écoulé depuis le mariage

      La répartition saisonnière des mariages

      La répartition des décès

      L'âge moyen au premier mariage

      L'alphabétisation de la population

      L'origine des mariés