chronologie

     L'évolution de la population

 

  evolpopu.gif (7976 octets) 

La population de Douchy est connue par les recensements successifs à but fiscal étudiés par M.A.Arnould. Ceux-ci ne donnent pas la population du village mais le nombre de feux avec quelquefois des précisions quant au nombre de cheminées, de position sociale ou d'appartenance aux diverses seigneuries. Le nombre d'habitants peut donc être estimé en attribuant un coéfficient compris entre 4,5 et 5,5 (ordre de valeur généralement admis).

D'après une charte de 946, Douchy comprend une cinquantaine de foyers, donc environ 250 habitants. En 1350, la population a doublé, mais la guerre de cent ans et la peste noire arrivée en Europe en 1348 provoquent une dépression démographique terrible comme partout ailleurs. En 1406 et 1424, Douchy est moins peuplé qu'en 946. En 1444 et 1469, on voit que la « renaissance rustique » soutient l'essor démographique. Malheureusement, en juin 1477 les troupes françaises pénètrent en Hainaut. Les blés encore verts sont fauchés par 4000 hommes envoyés par Louis XI à Jacques de Chabannes, chargé du siège de Valenciennes, réduisant ainsi la population à la famine. Les combats dans le Hainaut dureront plusieurs années sans succès pour le roi de France. Si toute la région a été touchée par ces événements, Douchy semble avoir été particulièrement éprouvée. En effet, le recensement de 1481 laisse penser que le village ne comptait plus qu'environ 75 habitants alors que Noyelles en compte une centaine et Haspres 260. Les recensements de 1531, 1540 et 1553 montrent que Douchy profite pleinement de la croissance retrouvée pendant le « beau XVIe siècle », période allant de 1480 à 1570.

En 1553, le village doit frôler la barre des 900 habitants, niveau qu'il ne retrouvera que vers 1780. Après 1570, l'augmentation de la production agricole s'essouffle et ne parvient plus à faire face à la croissance généralisée de la population. Une longue période de crises de subsistance à répétition commence, aggravée par la dégradation du climat, elle durera jusque 1720. En 1591 la guerre de nouveau vient ravager le village pour plusieurs années. Le gouverneur de Cambrai, Balagny, tente de prendre Valenciennes au nom du Duc d'Alençon, frère du roi Henri III. D' autres fois, ce sont les compagnies bourgeoises de Valenciennes qui participent à la reprise de Cambrai par les troupes espagnoles. Les « excursions » des deux armées ruinent Douchy. En 1601, le village ne compte guère plus de 300 habitants. C'est de cette époque que date la gouache faisant partie des albums du Duc de Croÿ (voir ci-dessus). Jusqu'en 1737, il n'existe plus de documents permettant de faire d'estimations précises. On peut toutefois penser que le chiffre moyen a du stagner durant cette période émaillée d'épidémies de peste, de crises de subsistance ou d'aléas climatiques catastrophiques comme le « grand hyver » de 1709. A partir de 1737 les registres paroissiaux permettent une étude démographique relativement précise qui nous révèle que Douchy comptait environ 600 habitant en 1737 et le double en 1789. Les recensements modernes donnent les chiffres suivants: 1176 en 1801; 1846 en 1856.

      Le nombre d'enfants en 1737

      La hiérarchie villageoise

      Le taux de fécondité

     La pyramide des âges en 1737

      Le nombre d'enfants par couple

      L'espérance de vie à la naissance

      L'écart entre deux naissances

      L'espérance de vie restante

      Le temps écoulé depuis le mariage

      La répartition saisonnière des mariages

      La répartition des décès

      L'âge moyen au premier mariage

      L'alphabétisation de la population

      L'origine des mariés